Un 27 mars

27/03/2019

Le 27 mars 1848, décès de Nicolas Serpillon à Autun:

Nicolas Serpillon, fils d'Etienne Serpillon, conseiller du roi et d'Antoinette Moussière, est né à Autun le 15 mars 1769. Il fut baptisé à Saint-Pancrace.

Durant la période de la Terreur, il épousa devant un prêtre réfractaire, Anne Billardet, ce qui explique l'absence de document relatant cette union. Anne mit deux enfants au monde, mais mourrut vers 1798.

Propriétaire et conseiller municipal à Autun, Nicolas Serpillon épousera vers 1800, Louise Florin de la Culière dont il aura 4 autres enfants.

En 1804, il devient maire d'Etang-sur-Arroux, poste qu'il conservera jusqu'en 1830, mais il sera aussi tour à tour sous-préfet intérimaire en 1815, député de Saône-et-Loire (1824-1827, siégeant dans l'opposition durant la seconde Restauration.

Chevalier de la Légion d'Honneur, il décède à Autun le 27 mars 1848, à l'âge de 79 ans.

Le 27 mars 1956, décès à Anost de Gabriel Bablon:

Né à Domfront (Orne) le 1er septembre 1905, Gabriel Bablon est le fils d'un général de division.

C'est donc tout naturellement qu'il s'engage dans l'armée à 18 ans. Il sera envoyé dans l'Allemagne occupée de l'époque, puis au Maroc. Elève à Saint-Cyr, il retournera au Maroc dès la fin de ses études. C'est de là qu'il rejoindra, refusant la capitulation, Gibraltar puis Londres.

Fort de plus de 15 ans d'expérience, il rejoint la Forces Françaises Libres et il est affecté à la Légion Etrangèrs au Liban.

En 1942, il participe aux batailles de Bir Hakeim et El Alamein, à la campagne de Tunisie, puis à celle d'Italie.

Blessé à de nombreuses reprises, il gravit aussi rapidement les échelons jusqu'à celui de colonel.

Compagnon de la Libération, il poursuit sa carrière militaire en Indochine, en Allemagne toujours avec la Légion Etrangère.

Gravement malade, Gabriel Bablon décède à Anost le 27 mars 1956, mais sera inhumé à Vendargues (Hérault)

Le 27 mars, c'est aussi l'anniversaire de Rémy Rebeyrotte, né en 1966 à Autun.