Un 26 avril aux Guerreaux

26/04/2020

Le Sénat accepte la création de la commune (1869)

En 1867, les habitants de divers hameaux de Saint-Agnan, La Motte-Saint-Jean et Neuvy, éloignés des bourgs des communes auxquelles ils appartenaient, réclamèrent la création d'une nouvelle commune.

Dès le 30 août 1867, le Conseil Général de Saône-et-Loire, après délibération, donna son approbation pour que soit érigé la commune des Guerreaux.

En 1868, le nouveau village se dota d'une mairie - école de garçons dont l'édification fut confiée à l'architecte charollais Della-Jogna, dont la réputation n'était plus à faire. Celui-ci eut entre autres à son actif l'école de Saint-Symphorien-des-Bois, de Gibles, les églises de Saint-Igny-de-Roche, de Digoin et de Saint-Laurent-en-Brionnais. 

La construction d'un presbytère fut démarrée. 

Mais il fallut attendre le 26 avril 1869 pour que le Sénat, après avoir délibéré et voté, autorise la promulgation de la loi qui érigera en commune distincte, sous le nom des Guerreaux, les portions de territoires distraites aux communes de Saint-Agnan, La Motte-Saint-Jean et Neuvy (qui ne deviendra que plus tard Neuvy-Grandchamp)

La loi définitive fut promulguée le 5 mai 1869.

Par la suite, furent créés le cimetière, l'église, l'école de filles (1892)