Un 24 décembre à Issy-l'Evêque.

24/12/2019

Décès de Jean-Paul Racouchot (1892)

Jean-Paul Racouchot est né le 18 février 1816 à Cuzy, fils de Jacques Racoussot riche propriétaire et cultivateur à Issy-l'Evêque et d' Anne Bernard.

Un de ses oncles s'appelait déjà Racouchot, peut être suite à des erreurs de transmission à l'état-civil.

Le 17 août 1840, il épouse Philiberte Rollet à Autun. Elle est fille d'un tailleur de cristaux du Creusot.

Lui-même à la tête de 200 hectares, il se lance jeune dans dans la politique et propage des idées avancées dans le canton d'Issy souvent appelé "le canton rouge". Il prône le crédit à bon marché, l'école gratuite, le droit au travail ou encore la liberté de la presse.

C'est ainsi que, suite à la "Révolution de février", il est nommé maire d'Issy en avril 1848 avec le titre de chef de bataillon de la garde nationale.

Hélas, aux élections du 27 août 1848, il est battu aux élections municipales, n'arrivant que troisième. Une forte abstention et une campagne de désinformation en sont peut-être les causes.

Cependant le 13 mai 1849, Racouchot est élu député de Saône-et-Loire, siégeant au groupe d'extrême gauche de la Montagne. Il votera ainsi contre l'expédition de Rome (votée par l'Assemblée nationale afin de porter secours aux républicains romains insurgés contre les prétentions papales et la domination autrichienne), contre la loi Falloux et la loi du 31 mai ( qui crée principalement une obligation de domicile de 3 ans dans la même commune ou le même canton pour pouvoir voter. Cette mesure a pour effet de restreindre le corps électoral (près d'un tiers des électeurs fut exclu par ce texte des listes électorales).

Après le coup d'Etat du 2 décembre 1851, J-P. Racouchot est incarcéré à la prison de Sainte-Pélagie à Paris, puis à la maison d'arrêts de Mazas (Paris) avant d'être exilé avec son épouse Philiberte, en Belgique, comme Victor Hugo.

C'est durant cet épisode que leur vit va basculer:

Jean-Paul et Philiberte Racouchot sont hébergés chez une dame qui la charge d'un petit Alfred. La mère de cet enfant est morte en couches et son père, Jean De Coene, receveur des Contributions et vérificateur des Douanes, remarié, l'avait confié à cette tante.

Sans enfants, le couple Racouchot se prend d'affection pour Alfred, né en 1853, qu'ils adoptent le 7 juin 1877, date de leur retour à Issy-l'Evêque. Ils demeurent au lieu-dit Les Antoines.

Par reconnaissance, Alfred Louis Marie De Coene accolera le nom Racouchot à son propre nom. 

Jean-Paul Racouchot décédera le 24 décembre 1892, sans avoir replongé dans le monde politique. Mais son nom perdurera dans l'histoire du canton car:

- Alfred Louis Marie Decoene-Racouchot sera maire et conseiller général de 1883 à 1895,

- Emile Decoene-Racouchot, son fils, sera conseiller général de 1913 à 1924 et député de 1919 à 1924.