Un 20 mars à Saint-Pantaléon.

20/03/2019

Décès d'Antoine Clément, instituteur et maire.

Né à Cluny le 19 avril 1884, Antoine Clément est le fils de Marie Clément, blanchisseuse.

Instituteur, il épouse à Cuisery, le 26 décembre 1906, Marie Louise Chanut.

Il enseignera tour à tour à vVarenne-Saint-Sauveur, Cuisery, Montpont.

Incorporé au 134ème Régiment d'Infanterie en octobre 1908, il retrouve une classe à Châtel-Moron en 1909, puis à Mazille en 1910, Saint-Sernin-du-Plain en 1911.

Quand éclate la Première Guerre Mondiale, il est rappelé sous les drapeaux le 4 août 1914 et il est fait prisonnier dès de 20 août.

Il sera rapatrié le 8 décembre 1918 et regagnera son domicile de Saint-Sernin. Cette longue captivité évitera que son nom figure sur la liste des plus de 130 instituteurs de Saône-et-Loire morts pour la France.

En 1927, on le retrouve à l'école de Saint-Pantaléon. Sur la photo ci-dessous, Antoine Clément est entouré de son collègue Marcel Chabredier et de son épouse.

Veuf, il avait épousé en secondes noces, à Saint-Pantaléon, Marie Mathez (12 juin 1934.

Il terminera sa carrière au groupe scolaire du Chalet Bleu, dont il était le directeur, en 1937.

Il sera maire de Saint-Pantaléon et chevalier de la Légion d'Honneur. Il réalisa de grande choses et le jour de ses obsèques, l'église du village fut trop petite pour accueillir la foule. Des hauts-parleurs avaient été installés pour que les gens restés à l'extérieur puissent suivre la cérémonie. Le préfet de Saône-et-Loire, le sous-préfet, M. Morose le Maire d'Autun, Monseigneur Vachot sécrétaire général de l'Evêché et les habitants accompagnaient un "grand maire"

Il avait marqué la vie de Saint-Pantaléon et un groupe scolaire et une rue portèrent son nom.