Uchon - Petite église, grande histoire.

13/07/2020

De nos jours, Uchon, "perle du Morvan", évoque surtout aux touristes le chaos granitique des rochers du Carnaval, avec des noms évocateurs: le Mammouth, la Griffe du Diable, la Pierre qui Croule....

Cependant, dans les siècles anciens, on venait à Uchon pour d'autres raisons.

L'église Saint-Roch est l'ancienne chapelle du château fort des seigneurs d'Uchon. Les Grandes Compagnies ont pu détruire le château (aujourd'hui transformé en théâtre de verdure) en 1364, le prieuré a disparu mais la modeste église à bravé les époques.

Construite directement sur un rocher, elle est fière de son passé.

Elle reçut la visite d'illustres personnages.

Ainsi vers 1344, Jeanne, fille unique du Roi de France Louis le Hutin et de Marguerite de Bourgogne, alors reine de Navarre, vint s'y recueillir lors d'une de ses visites à Jeanne de Châteauvillain, baronne de Luzy.

Bien que reine de Navarre, elle et son époux Philippe d'Evreux étaient plus souvent en France que dans leur royaume.

Touchée par cette modeste église, il en fit bâtir le choeur en 1347.

Plus tard, Sainte Jeanne de Chantal vint souvent s'y recueillir lors de ses séjours à Toulongeon.

Dédiée à Saint Sébastien, célèbre guérisseur, l'église fut souvent prise d'assaut par les pèlerins, surtout durant les épidémies de peste de 1502 à 1652. À gauche de l'autel une petite niche à décor gothique renfermait autrefois un reliquaire contenant les restes de Saint Sébastien

Le 29 avril 1637, le jeune évêque d'Autun (26 ans), Claude de la Madelaine de Ragny organisa un pèlerinage à pied, entouré des vénérables de son chapitre, des religieux des différents ordres et de 4 800 personnes.

Il célébra pontificalement un office religieux mais celui-ci eut lieu devant l'oratoire de Belle-Croix, proche de l'église, car cette dernière n'était bien-sûr pas assez grande pour contenir une telle affluence.

La Sauvegarde de l'Art Français a versé une somme de 80 000 F en 1993 pour la reprise du gros œuvre intérieur.