Michaut le Brave, seigneur de Chissey.

08/11/2020

 Michel de Chaugy, dit "Michaut le Brave" est né vers 1400. Fils de Jean Miglet de Chaugy et de Guillemette de Montaigu, sa famille est originaire de l'Allier.

Seigneur de Chissey-en-Morvan, Il part à la guerre contre les Gantois en 1452. Il est fait chevalier par Philippe III le Bon, duc de Bourgogne. 

Un chroniqueur de l'époque dira de lui :

"Sage dans ses conseils, intrépide dans les combats, sa valeur lui avait mérité le surnom de Brave. Au cours d'une des nombreuses batailles, emporté par son courage, il pénétra au sein des ennemis et, environné de toutes parts, seul ou presque seul, il lutta héroïquement se faisant un rempart de cadavres. Dans cette occurrence suprême il formula mentalement le voeu d'offrir à l'église Saint Martin d'Ambierle (origine de sa famille) le plus beau don que se pourrait trouver si, par sa très sainte et très puissante intervention, Dieu le tirait de peine et de danger. A peine eut-il conçu cette pensée pieuse que ses compagnons qui moult le cherchaient en grande angoisse et peur, arrivèrent à la rescousse et fort heureusement le dégagèrent. Le péril passé, il commanda un admirable triptyque en bois sculpté »,

Nommé Bailli de Mâcon en 1461, il reçoit du Duc de Bourgogne, qui en a fait son conseiller et chambellan, le pouvoir de nommer tous les officiers de la châtellerie (1467). Une pension de 300 livres tournois lui sera versée à vie à prendre sur la terre de Roussillon-en-Morvan.

Aux funérailles de Philippe le Bon, le 14 juin 1467, c'est Michel de Chaugy qui marche en tête des officiers ducaux.

C'est à cette époque qu'il fait réaliser le triptyque promis à Dieu. Il est possible que cette œuvre est été réalisée par Roger Van Der Weyden. Michel de Chaugy, qui habite peu ses propriétés du Morvan le fait installé dans son hôtel de Beaune.

Sous le règne de Charles le Téméraire, il conserve toutes ses fonctions : conseiller au Grand Conseil, premier maître d'hôtel, écuyer tranchant du duc de Bourgogne, etc. Il recevait les princes et les ambassadeurs, gouvernait les cérémonies, avait la haute police du palais, surveillait les serviteurs, rendait à chacun une justice sans appel.

En 1474, il épouse Laurette de Jaucourt, fille du gouverneur de Nivernais et du Donzois.

Michel de Chaugy fait construire le château de Monceau-les-Blains (1475) et par testament, il demande qu'à sa mort, le rétable le représentant, ainsi que son épouse, son père et sa mère, soit transporté de Beaune à l'église Saint-Martin à Ambièrle.

Lorsque le roi de France Louis XI s'empare du duché (1477), les compétences du seigneur de Chissey sont si appréciées qu'il le prend conne conseiller, chambellan ordinaire, écuyer-tranchant, chevalier d'honneur du parlement et augmente ses gages.

Le 22 mars 1480, il meurt sans descendance. Ce sont ses neveux, enfants de son frère aîné Georges, qui se partagent ses biens par devant Anthoine Rolland et Girard Brideau, notaires publics et coadjuteurs du tabellion d'Autun le 3 août 1480. Partage fait au château de Lucenay-l'Evêque. Seul le triptyque échappe à ce partage et rejoint Ambièrle.

Il fit avait fait réédifier en 1478, en l'honneur de Saint-Michel, son patron, la chapelle dans l'église de la Sainte-Chapelle à Dijon, et c'est là qu'il fut inhumé dans le choeur de l'église.

En 2019, une des rues principale de Chissey-en-Morvan fut baptisée à son nom.