Et si on visitait Rigny-sur-Arroux.....au début du XX° siècle ?

11/04/2020

Essentiellement tournée vers l' 'élevage et l'agriculture, comme la plupart de ses voisines, la commune de Rigny-sur-Arroux a également connu une fabrique de bateaux, et un dépôt de bois pour la marine.

Elle a connu aussi une ligne de chemin de fer. Ouverte le 30 juillet 1893, la ligne des Chemins de Fer Départementaux reliant Etang-sur-Arroux à Digoin, via La Tagnière, Saint-Nizier-Dettey, Charbonnat, La Boulaye, Toulon-sur-Arroux, Uxeau, Vendenesse-sur-Arroux, Gueugnon, Rigny-Clessy, a cessé ses activités le 15 septembre 1953 après 60 ans de services.

Sa superficie est de 4793 hectares, dont 1939 hectares de bois et forêt. 1933 hectares sont occupés par les prairies et embouches consacrées à l'élevage des bovins de race charolaise.

Au recensement de 1901, Rigny comptait 1006 habitants contre environ 650 aujourd'hui.

L'église Saint-Didier a été restaurée au XIX° siècle autour d'un clocher roman du XII°.

Le hameau de la Chaume abritait un ancien prieuré bénédictin. Idem au lieu-dit Le Montot.

En ce début de XX° siècle, Rigny compte plusieurs châteaux parsemant le territoire de la commune: le château de Faule, le château de la Forêt, le château de Grenot et le château de la Vesvre. Près de ce dernier, ont existé un four à chaux et une scierie.

Le château de le Faule appartenait à M. Villedey, maire et président du tribunal civil de Charolles.. Le 19 octobre 1902, celui-ci fut révoqué de son statut de maire pour avoir protesté contre la fermeture de l'école congréganiste installée dans la commune.

Cette école, confiée aux soeurs de Saint-Joseph de Lyon,  était située dans les murs du château de la Vesvre, propriété de son adjoint, le baron de Ponnat. Ce dernier fut lui aussi puni pour avoir brisé les scellés apposés sur son bâtiment.

Lorsqu'il fallu remplacé Victor Villedey de Faule au poste de maire durant la durée de sa mise à l'écart (1 an), les électeurs de Rigny ont choisi.....son fils, Charles Villedey. 

Le monument aux morts fut inauguré le 8 mai 1921.

M. Villedey de Faule étant décédé le 1er décembre 1913, c'est son successeur M. de Ponnat qui conduisit les délibérations conduisant à l'érection de ce monument.

Visitons maintenant Rigny: ses rues, la poste, la mairie, l'école et les places.