Et si on visitait Etang-sur-Arroux....au début du XX° siècle.

02/04/2020

En 1901, Etang-sur-Arroux comptait 1965 habitants. Aujourd'hui il y a environ 1860 Etangeois, ce qui fait que c'est une des communes qui a le moins souffert de l'exode rural sur une durée d'un peu plus de 100 ans.

Située au confluent de l'Arroux avec la Braconne et le Mesvrin, Etang était une commune prospère, grâce à sa situation de carrefour routier et économique entre Luzy et Autun. Elle fut même un noeud ferroviaire. La construction d'un pont en 1880, favorisa encore cette prospérité.

En effet, avant la construction de ce pont de 5 arches, les troupeaux et les charrois traversaient l'Arroux à gué, les habitants sautant de pierre en pierre.

La douzaine de maisons qui constituaient le bourg se massaient autour de ce gué.

Mais lors des crues fréquentes, il fallait installer les convois sur un bac et les gens sur des embarcations. Un passeur prélevait un droit de passage. Mais ces traversées étaient parfois périlleuses.

Le pont facilita donc grandement les échanges d'une rive à l'autre.

Parmi les autres monuments marquants d'Etang-sur-Arroux, citons l'église Saint-Pierre. L'édifice actuel date du XIX° siècle, bâti à l'emplacement d'une ancienne église (XI°)

Il y a aussi plusieurs châteaux sur le territoire d'Etang:

- les châteaux de Vaux et de la Perrière qui ont appartenu au patrimoine de Nicolas Rolin.

- le château des Fougerettes que la marquise de Ganay ouvrit à un hôpital de convalescence en 1915.

- le château de la Chaume et le château de Grand Cour.

De 1893 à 1954, Etang fut relié à Digoin par une ligne de tacot, passant par Toulon-sur-Arroux et Gueugnon.

Bestiaux et voyageurs étaient transportés en grand nombre, surtout les jours de foire.

Rues et commerces d' Etang-sur-Arroux: