Un 30 juillet à Autun

30/07/2018

Naissance de Nicolas Tripier (1765)

Nicolas Tripier est né le 30 juillet 1765 à Autun, fils de Michel Tripier, un maître en chirurgie et de Jeanne de Lisle.

Il débute sa scolarité auprès d'un oncle, curé de Chiddes, avant de les poursuivre à Paris, au collège de Montaigu. Reçu 6ème au Concours Général, il peut ainsi poursuivre gratuitement ses études.

Etudiant le droit sous la direction de son frère aîné, procureur, il achète une charge d'avoué. Avocat des pauvres, il obtient une certaine estime.

Arrêté pendant la Terreur, il est sauvé par la protection du ministre de l'Intérieur. 

Sous le Consulat, l'Empire puis la Restauration, il acquiert une réputation grandissante en tant qu'avocat, attirant l'attention du duc d'Orléans, futur roi Louis-Philippe, qui l'invite à faire partie de son conseil privé. 

Bâtonnier de l'ordre des avocats en 1828, il est nommé président de chambre à la cour de Paris en 1830 puis conseiller à la cour de cassation l'année suivante.

Brièvement député de la Seine en 1815, puis de mai 1822 à novembre 1823, il siège dans l'opposition libérale. Pair de France en 1832, il vote avec le parti conservateur.

Il acquiert le château de Brandon à Saint-Pierre-de-Varennes en 1826.

Il décède à Paris le 25 avril 1840.