Un 30 avril:

30/04/2018

Ephéméride:

Le 30 avril 1709, à Autun, décès de Bernard de Senaux:

Né vers 1646 à Toulouse, Bernard de Senaux est le fils d'un conseiller du Parlement. 

Prieur de Charlieu puis chanoine de la cathédrale d'Autun, il est aussi vicaire général de l'évêque, son cousin Gabriel de la Roquette. Il participe à l'assemblée du clergé de 1682.

Le roi le nomme évêque de Saintes, puis le 4 août 1702, évêque d'Autun, succédant ainsi à son cousin.

Le 30 avril 1844, naissance à Autun de Léon de Tinseau:

Le comte de Tinseau est sous-préfet du Doubs en 1878-1879, mais il quitte l'administration pour rejoindre le monde des Lettres.

Ce fut un romancier mondain parisien, fréquentant les cercles littéraires. Il a collaboré à "la Nouvelle Revue", "Le Correspondant", "La Revue Bleue, "l'Illustration".

Il a publié une trentaine de romans dont "Ma Cousine Pot-au-Feu", Un Nid dans les Ruines".

Le 30 avril 1965 à Arnay-le-Duc, mort de Claude Guyot:

Claude Guyot, dont les parents étaient agriculteurs, est licencié ès lettres et agrégé de grammaire. Professeur de latin-grec au lycée Carnot de Dijon, il sera promu officier de la Légion d'honneur au titre de l'Éducation nationale. Il épousa Jeanne Vollot, fille d'un ancien maire d'Arnay-le-Duc.

Dans sa séance du 27 décembre 1926, le conseil municipal de la ville d'Arnay-le-Duc est appelé à élire un maire. Claude Guyot est élu et expose son programme : lutte contre la vie chère, mesures d'hygiène, achèvement du groupe post-scolaire professionnel, étude de l'adduction d'eau.

Mobilisé en 1939, puis démobilisé en 1940, il est révoqué en 1942 et le conseil municipal d'Arnay-le-Duc dissous par arrêté ministériel paru au Journal officiel en date du 8 mars 1942. 

Le 17 septembre 1944, Claude Guyot retrouve son fauteuil de maire d'Arnay-le-Duc. 

Le 21 octobre 1945, il est candidat aux élections législatives dans la Côte-d'Or, derrière Jean Bouhey qui s'était fortement opposé aux accords de Munich en 1938. La liste socialiste est devancée par la liste conduite par le chanoine Félix Kir. Claude Guyot est élu député à la plus forte moyenne. Il intervient lors des débats sur le budget de l'Éducation nationale en 1945 et sur le projet constitutionnel en 1946. 

Claude Guyot a été résistant dès l'appel du général de Gaulle, il a créé en novembre 1943, le premier Comité départemental de la libération de la Côte d'Or qui lui vaudra à la Libération la présidence du Comité régional et, en 1947, la médaille de la Résistance.

Historien, il a publié plusieurs ouvrages.