Un 13 février à Paray

13/02/2018

Le 13 février 1990, naissance d'Etienne Fédrigo.

Né à Paray-le-Monial le 13 février 1990, Etienne Fédrigo s'est d'abord essayé au football. Son frère Thomas fut d'ailleurs gardien de but à Gueugnon et à Colmar. Puis Etienne s'orienta vers le cyclisme en rejoignant l' USC Parodienne.

En 2007, il intégre le pôle espoirs dijonnais et obtient 8 succès cette année-là, dont la Nocturne de Moulins, le Prix de Gueugnon, la Flèche Ardéchoise, une étape du Tour du Portugal juniors, et le classement des grimpeurs du Challenge de l'Est juniors (5° du classement général). 

Il termine aussi 3° du championnat de France juniors, 6° de l'Auvergnate et 12° du Grand Prix Ruebliland en Suisse, au sein de l'équipe de France.

Il côtoie Bouhanni, Pinaut, Delaplace, etc...

En 2008, il remporte une étape du Trofeo Beato Bernardo en Italie, le Prix de Bessay-sur-Allier, une étape du Tour du Pays d'Olliergues, une étape du Tour Brionnais Charolais, d'une épreuve des Courses au Soleil (le Soler). 

Mais surtout il est troisième de Paris-Roubaix juniors derrière un certain Sagan. Il est aussi 3° au Creusot, 21° du championnat de France Juniors et participe à la Course de la Paix juniors.

En 2009, il porte le maillot de Creusot Cyclisme. Pas de grandes victoires mais il est cependant 2° à La Machine, 3° à Genlis, 7° du Tour de Côte-d'Or, 9° du Circuit de Saône-et-Loire, 17° du Tour du Charolais.

En 2010, il est 12° du Championnat de France amateurs, 8° à Châteaumeillant.

En 2011, Etienne Fédrigo rejoint le club de Vaux-en-velin et participe au Challenge du Prince au Maroc et à Paris-Troyes. Mais quelque chose s'est rompu. Pas performant de façon régulière, il abandonne l'aventure cycliste.

En 2012, il signera bien une licence au VC Dolois mais ne participera à aucune compétition.

Parti vers d'autres voies professionnelles, on le retrouve en 3° catégorie au Paray-le-Monial Cyclisme en 2014. Il court peu, pour le plaisir.