Un 13 avril.

13/04/2018

Ephéméride:

Le 13 avril 1869, Naissance des Guerreaux:

Le 13 avril 1869, le corps législatif adoptait un projet de loi qui allait distraire des territoires des communes de Saint-Agnan, La Motte-Saint-Jean et Neuvy, pour en former une nouvelle: Les Guerreaux. Celle-ci reçoit en particulier le Morillon qui était le nom d'une ancienne commune rattachée à La Motte et à Neuvy en 1795.

Le Sénat ne s'y étant pas opposé le 26 avril, Napoléon III signa donc un décret impérial le 5 mai, officialisant cette loi avec parution au Journal Officiel.

La population des Guerreaux était alors d'environ 750 habitants sur une superficie de 2001 hectares.

Le premier mariage inscrit sur le tout nouveau régistre municipal des Guerreaux, fut celui de Jean Givaudant, cultivateur né au hameau des Guerreaux alors situé sur la commune de Saint-Agnan, et d' Antoinette Renaud, née à Villard.

La première naissance déclarée fut celle de Benoîte Bouiller, dont la famille demeurait aux Merles.

Le premier décès fut celui de Gilbert Givaudant, 74 ans, de Villard.

Le maire qui inscrivit ces premiers actes était Jean-Marie Larose.

Le 13 avril 1979, Gueugnon bat Saint-Etienne:

La saison 1978-1979 est celle qui, en coupe de France pour Gueugnon, n'a jamais été égalée. Après avoir éliminé Clermont-Ferrand, Roanne et Alès en seizième de finale, Gueugnon est tiré au sort face au grand Saint-Étienne de l' « époque des verts ». 

Le vendredi 13 avril 1979, le match aller à Gueugnon se termine, devant 16 000 spectateurs, à l'avantage du FCG sur un score inimaginable : 3 à 0.

Le 13 avril 1989, naissance d'Alexandre Lapandry:

Alexandre Lapandry, né le 13 avril 1989 à Paray-le-Monial en Saône-et-Loire, est un joueur de rugby à XV international français. Il évolue au poste de troisième ligne aile au sein de l'ASM Clermont Auvergne.

Fils de Didier Lapandry, ex joueur de Paray et Digoin, Alexandre à débuté à Paray à 5 ans, puis est passé par Le Creusot, le Pôle espoirs de Dijon avant de rejoindre l'Auvergne en 2008.

Capitaine de l'équipe des France des moins de 20 ans en 2008, il remporte le tournoi des 6 nations.

A 20 ans et 7 mois, il obtient une première cape en équipe de France (2010). Ce fut une année pleine avec le Grand Chelem en Tournoi des 6 natioons et un titre de champion de France avec l'ASM.

Aux vacances, il revient dans la maison familiale de Saint-Vincent-Bragny.