Un 12 février.

12/02/2018

Ephéméride:

Le 12 février 1749, naissance de Charles Guillaume Vial à Paray-le-Monial:

Charles Guillaume Vial, chevalier d'Alais, né le 12 février 1749 à Paray-le-Monial. Il est le fils de Sanson Vial d'Alais et de Marie Venot.

Il entre en service en 1766. Il passe dans les mousquetaires, puis, il est nommé capitaine au régiment de Picardie, puis, capitaine commandant la 1re compagnie des volontaires étrangers de la marine. Tout cela en 1778 !. Le 1er avril 1780, il devient capitaine de la 1ère compagnie des volontaires de Lauzun, et il est fait chevalier de Saint-Louis en 1781.

En 1782, il est nommé commandant en second de Démérary, en Guyane hollandaise, avec rang de major. Il se distingue lors de la conquête de cette colonie ainsi qu'à celle de Essequibo et de Berbice. Le 6 juillet 1784, il devient major sur l'île Bourbon, puis le 25 juin 1785, major du nouveau bataillon de Cayenne.

Le 22 octobre 1788, il est nommé gouverneur par intérim de la Guyane française, poste qu'il occupe jusqu'au 19 juin 1789. Il reçoit son brevet de colonel le 4 mars 1791, et le 14 du même mois il est chargé par intérim du gouvernement de la Guyane, et du commandement du 4e régiment d'infanterie. Il est promu général de brigade le 7 mars 1792, et le 13 mai suivant, il est nommé gouverneur de la Guyane. 

Renvoyé en France le 13 mai 1793, le navire sur lequel il se trouve fait naufrage, et il est conduit prisonnier en Angleterre.

Libéré sur parole, il est de retour en France le 4 octobre 1794.

Il épouse le 8 juin 1796 à Paray, Marguerite Baudinot, de 30 ans sa cadette.

Il est admis à la retraite le 7 février 1799.

Il meurt le 19 février 1819, à Paray-le-Monial.

Le 12 février 1940, décès à Autun de Monseigneur Jean-Hyacinthe Chassagnon:

Né le 10 janvier 1864 en Haute-Loire, Jean-Hyacinthe Chassagnon est nommé prêtre en 1889 après des études au Prado de Lyon. Licencié en théologie et droit canonique, il devient vicaire général de Lyon, puis évêque de Modra en 1917.

A 58 ans, il devient évêque d'Autun,, succédant à Désiré-Hyacinthe Berthoin.

Il fera entreprendre de grands travaux à la cathédrale Saint-Lazare. Il produira de nombreux ouvrages et travaillera jusqu'à la fin de sa vie, malgré la maladie.