Enquête - Les premiers papillons.

29/03/2019

Communiqué de Presse de la Société d'histoire naturelle d'Autun du 27 mars 2019 "Premiers papillons de l'année" 

Jusqu'au 15 avril, la Société d'histoire naturelle d'Autun, lance une enquête participative sur les premiers papillons de l'année. 

Une rumeur dit que les papillons ne vivent qu'une journée ou deux. Pourtant, en Bourgogne, quelques espèces passent tout l'hiver sous leur forme adulte. Le Citron, le Paon-du-jour, le Robert-lediable, le Morio et les Grande et Petite Tortues, sont des papillons hivernant. 

Ils trouvent refuges à l'abri d'une grotte, d'un tas de bois, d'une cave ou d'un grenier. 

D'autres, sont migrateurs, comme le Vulcain et la Belle Dame qui parcourent plusieurs milliers de kilomètres depuis l'Afrique. 

Lors des belles journées ensoleillées de mars et d'avril, ils sont les premiers papillons de l'année à s'aventurer sur les pelouses, dans les chemins, les bordures de champs et les jardins. 

Pourquoi mener l'enquête ? 

La plupart des espèces de papillons ont vu leurs populations bourguignonnes diminuer au fil des dernières décennies. C'est le cas du Morio, en danger d'extinction dans notre région. 

Evaluer les tendances et la répartition de ces espèces est donc primordial. Aussi, cela permet d'en savoir plus sur la phénologie (période de vol) des adultes. 

Cette année les papillons hivernants sont sortis de leur cachette deux semaines plus tôt que les précédentes. 

La poursuite de l'enquête permettra de voir si cela est une tendance qui se confirme à l'avenir, résultant d'un changement climatique. 

Toutes les paires d'yeux volontaires sont les bienvenues pour aider les scientifiques dans cette mission. En quelques clics, chacun peut envoyer son observation sur le site faune.bourgogne-nature.fr. 

Pour les novices, quelques photos de chaque espèce sont à retrouver dans l'onglet « L'Observatoire ». 

12 enquêtes participatives 

Plusieurs enquêtes se succèdent tout au long de l'année, une douzaine au total : hérisson, chauves-souris, vers luisants, etc. 

En dehors des enquêtes, il est possible de nous faire part de n'importe quel animal observer grâce à l'application E-Observations sur le site faune.bourgogne-nature.fr. 

Cette enquête s'inscrit dans l'Observatoire de la Faune Sauvage de Bourgogne. 

Renseignements

Quentin Barbotte et Alexandre Ruffoni, chargés d'étude faune sauvage - 03 86 78 79 66 - shna.quentin@orange.fr 

Thomas Andro, contact presse - 03 86 78 79 72 - shna.thomas@gmail.com