Un jour de Noël à Autun (1130)

25/12/2017

Le Pape Innocent II couronné à Autun

En 1130, des événements d'une haute gravité agitent la chrétienté: après la mort du pape Honorius II (14 février), les évêques sont partagés en deux clans, les partisans des Frangipani et les partisans des Pierleoni.

Le premier clan élit rapidement Grégorio Papareschi qui prendra le nom d' Innocent II. Mais l'autre clan choisira Pietro Pierleoni (Anaclet II), riche descendant d'une famille juive, mais converti au christianisme.

Cela provoque un schisme. En France, le roi Louis VI convoque à Etampes les archevêques de Sens, Reims et Bourges, des évêques et des abbés afin de trancher. Ceux-ci prennent parti pour Innocent II, qui a du quitter Rome.

Ce pape est accueilli en France, par Suger, conseiller du roi. En octobre 1130, il est reçu en grande pompes à Cluny où il retrouve des partisans.

En novembre, Innocent II convoque un synode à Clermont-Ferrand. Ayant clos ce concile qui venait de proclamer la régularité de son élection, il remonte par Saint-Pourçain et Decize, puis parcourt la Bourgogne, région acquise à sa cause. Accompagné de Bernard de Clairvaux, il arriva à Autun où il sera coiffé de la tiare le 25 décembre 1130 à la cathédrale Saint-Nazaire.

L'évêque d'Autun est à ce moment Etienne de Bagé (ou Baugé)

Certains historiens ont situé cet événement au 25 décembre 1132, mais cela semble impossible. En effet, on sait que le 4 janvier 1131, le pape est à Saint-Benoît-sur-Loire pour rencontrer Louis VI, puis le 13 janvier, à Chartres pour rencontrer Henri Ier d'Angleterre. Le 18 octobre 1131, il convoque un concile régional à Reims au cours duquel il jette l'anathème sur Anaclet. Fin mars 1132, il quitte la France où il a résidé plus d'un an et demi et regagne l'Italie. Le 10 avril 1132, il célèbre Pâques à Asti.

Le 28 décembre 1130, Innocent II, dédicace le jour des Saints-Innocents !, la cathédrale Saint-Lazare. Celle-ci, dont la construction a débuté en 1120, n'est pas encore achevée. Elle ne le sera toujours pas en 1147, à l'occasion de l'arrivée des reliques de Saint Lazare.

En mai 1135, Anaclet qui a régné à Rome durant huit ans, est excommunié par le concile de Pise. Mais le schisme ne prendra fin qu'en 1138, à la mort de l'antipape. Innocent II est enfin pontife et convoque l'année suivant le second concile de Latran.