Un 4 janvier

04/01/2018

Ephéméride

Le 4 janvier 1789, Talleyrand est consacré évêque d'Autun.

Né à Paris en 1754, ordonné prêtre en 1779, Talleyrand fut chargé des affaires du clergé de mai 1780 à septembre 1785, et nommé évêque d'Autun le 2 novembre 1788, consacré le 4 janvier 1789. 

L'évêché d'Autun était intéressant : l'évêque était premier suffragant de l'archevêque de Lyon et Président des Etats de Bourgogne.

Par sa première lettre pastorale le 26 janvier 1789, Talleyrand délégua ses pouvoirs au grand chantre du Chapitre, Simon de Grandchamp. Il arriva à Autun le 22 mars et quitta la ville le 12 avril, jour de Pâques, pour ne jamais y revenir. 

Pendant son séjour autunois il participa à la rédaction des cahiers de doléances et se fit élire député du clergé aux Etats généraux. 

Le 4 janvier 1897, naissance de Georges Marcel Pèpe, à Autun:

Georges Marcel Pèpe est un sculpteur et un peintre né le 4 janvier 1897 à Autun. Il est le fils de René Pèpe, charron au Faubourg Saint-Andoche, et Lazarette Véron. Ouvrier autodidacte, il crée des oeuvres d'inspiration contemporaine avec une acuité d'observation et une liberté pleine de verve.

Durant la Première Guerre Mondiale, il est blessé à la jambe droite le 24 avril 1917. Fait prisonnier le 1er mars 1918, il est interné à Giessen et ne sera rapatrié qu'en novembre 1918.

En 1919, ami d' Albert Montmerot, il conseille ce dernier en l'orientant vers la peinture.

De nombreuses oeuvres de Marcel Pèpe figurent au musée Rolin d'Autun, ville dans laquelle une allée porte son nom, entre l'avenue du 2ème dragons et Saint-Pantaléon.

Le 4 janvier 1932, décès d'Anatole Desplaces de Charmasse, à Autun.

Issu d'une famille étroitement liée à l'histoire d'Autun, puisqu'ayant exercé durant 5 siècles des charges importantes, Anatole Desplaces de Charmasse est né le 3 décembre 1835 à Avallon.

Elève du Petit Séminaire d'Autun, il étudie ensuite au collège jésuite de Brugelette (Belgique)

En 1865, il se marie à Chalon et revient vivre à Autun.

En même temps qu'il gère une grande propriété agricole, il mène un travail d'historien, tant aux archives départementales qu'aux archives nationales.

En 1871, il est élu maire de la Tagnière. Il le restera durant 22 ans. C'est l'poque durant laquelle la population du village passera de 890 à 1040 habitants.

En 1871 toujours, il est Conseiller d'Arrondissement du canton de Mesvres.

Membre de la Société Eduenne en 1857, il en sera le président en 1902. Il participait à plusieurs sociétés savantes et publia de très nombreux ouvrages, sur Autun et sur d'autres thèmes.