Un 27 juillet

27/07/2017

Ephéméride:

Le 27 juillet 1740, naissance de Jeanne Barret à La Comelle:

Jeanne Baret née, le 27 juillet 1740 à la Comelle. Elle devient gouvernante chez le botaniste Philibert Commerson à Toulon-sur-Arroux. Elle a 22 ans, il est veuf et en a 35.

Commerson est nommé botaniste du roi Louis XVI et, à ce titre, doit entreprendre un voyage autour du monde avec Monsieur de Bougainville. Jeanne ne peut être du voyage, car une ordonnance datant du 15 avril 1689 interdit aux femmes d'embarquer sur les navires de la Marine Royale.

Le 6 février 1767, à Rochefort, Commerson suivi d'un jeune valet imberbe et de bonne mine, Jean Baret, monte à bord du navire l'Étoile pour cette expédition autour du monde. La vie à bord n'est pas des plus simples et posent quelques difficultés à l'aventurière dont le plus grand problème est d'éviter qu'on découvre qu'elle est une femme. Jeanne reste donc boutonnée, la poitrine bandée et fait tout son possible pour paraître un homme. Elle suit Commerson dans toutes ses herborisations, portant les provisions de bouche, les armes, les cahiers de plantes avec un courage et une force qui lui vaudra du naturaliste le surnom de sa « bête de somme ».

Pour répondre aux doutes de ses co-voyageurs, elle prétend être un eunuque.... Après 14 mois de voyage, le 7 avril 1768 l'expédition arrive à Tahiti. A peine le domestique est-il sur le rivage, au bain de Maheteaho, que les tahitiens l'entourent et crient « Vahine, Vahine ! » et veulent le déshabiller. II faut que l'officier de garde vienne le dégager. Bougainville est alors obligé, de s'assurer si le soupçon est fondé. Baret, les yeux plein de larmes, avoue alors qu'elle est fille, qu'elle a trompé son maître en se présentant à lui sous des habits d'homme au moment de son embarquement. Bougainville autorise alors Jeanne Barret à poursuivre le voyage.

Quelques mois plus tard, en novembre 1768, ils quittent l'expédition pour s'occuper du jardin botanique de Pamplemousses sur l'île Maurice. Après la mort de Philibert Commerson, Jeanne rentre en France à Sainte-Aulaye près de Périgueux.

Elle sera la première femme à avoir fait le tour complet du globe terrestre. Philibert Commerson, reconnaissant envers Jeanne Baret, lui dédicace une plante « aux caractères sexuels douteux », la Baretia (Quivisia ou Bois de Quivi - Turraea thouarsiana). Le roi Louis XVI reconnaît son travail de botaniste pendant le tour du monde et la désigne comme « femme extraordinaire« . Diderot dans son ouvrage « Supplément au voyage de Bougainville » accorde également une place importante à Jeanne Barret en écrivant : "ces frêles machines-là renferment quelques fois des âmes bien fortes".

Le 27 juillet 1827, naissance de Jean-Pierre Boyer à Paray-le-Monial:

Jean-Pierre Boyer est né le 27 juillet 1827 à Paray-le-Monial. Après des études au Grand séminaire d'Autun, il est ordonné prêtre le 23 décembre 1854 pour le diocèse d'Autun par Mgr de Marguerye.

D'abord vicaire à Autun, il est appelé par l'archevêque d'Aix pour être son secrétaire particulier. Professeur de théologie dogmatique, supérieur du Grand séminaire et recteur de la faculté de théologie d'Aix, l'abbé Boyer est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Il est sacré dans la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix le 24 août 1878.

Il succède à Mgr Féron à la tête du diocèse de Clermont à la mort de ce dernier, le 24 décembre 1879.

Le pape Léon XIII le crée cardinal lors du consistoire du 29 novembre 1895. Il reçoit le chapeau rouge et le titre de cardinal-prêtre de la Sainte-Trinité-des-Monts le 25 juin 1896.

Il meurt à Bourges le 16 décembre 1896, à l'âge de 67 ans.