Un 25 juin

25/06/2017

La grève à Gueugnon, appel à la troupe. (1899)

Après plusieurs refus de François Campionnet, directeur des Forges et maire de Gueugnon, d'accéder aux doléances des ouvriers grévistes, ces derniers ont créé le Syndicat des Ouvriers Métallurgistes et Similaires de Gueugnon. Son siège se trouve à l'Hôtel de la Marine.

Dès le 20 juin, on assiste au ballet des soutiens aux grévistes. Ainsi, les députés Sarrien (Bourbon), Simyan (Cluny), Zevaes (Isère) multiplient les discours. Le journaliste Maxence Roldes s'installe à Gueugnon et les ouvriers défilent jours et nuits au son des tambours et des clairons.

Le 25 juin, les grévistes tentant d'occuper l'usine, Campionnet demande au préfet l'envoi de la troupe.

Le lendemain, les épouses des grévistes manifestent à leur tour sur la place des Forges. Le sous-préfet, M. Vitry, arrive avec une compagnie d'infanterie et un escadron de chasseurs à cheval.

Une délégation d'ouvriers, accompagnée du sous-préfet, est reçue par Campionnet, mais celui-ci refuse à nouveau toute concession. Il va même plus loin en licenciant tous les ouvriers qui sont invités à venir toucher leur paie le mercredi 28 juin.