Un 23 août à Digoin.

23/08/2017

Naissance de Roger Semet (1910)

 Roger Semet est né le 23 août 1910 à Digoin.

Roupanard, c'est à dire élève-maître à l'école Normale de Mâcon (1927-1930), il est nommé instituteur à Iguerande, puis à Baron.

Mobilisé en 1939, il participe à la « drôle de guerre » et se retrouve à l'Oflag 28 où il restera 5 ans.

De retour à la vie civile, il enseigne à Viré, village dans lequel il deviendra directeur d'école, secrétaire de mairie, animateur à l'Amicale Laïque, metteur en scène au théâtre, pianiste, conférencier et journaliste.

Ecrivant pour le Progrès et divers journaux locaux, il fut aussi chroniqueur au Canard Enchaîné;

« Puisque la plupart du temps, on ne peut changer ni l'homme, ni les événements, mieux vaut en rire » Fidèle à cette pensée, Roger semet avait une certaine propension à la dérision et à l'autodérision.

Il écrivit plusieurs romans:

« la Chasse aux Coquecigrues » (1959), « Le Corsage à Brandebourg » (1965), « la Bouite » (1967), « Contes pour une déserteuse » (1968), Le Temps des Canalous (1972), « Les Bateliers français de la Volga » (1973), « Le Onzième Commandement » (1975). Chaque roman évoquait un part de sa vie : l'instituteur, l'enfance, la détention en Allemagne, les rivages de la Loire, etc...

En 1976, ce sont les "Argyronètes" qui sortent, quelques mois après sa mort (11 juin 1975). Son ami, son frère de plume du "Progrès", Bernard Frangin rendra un hommage à Roger Semet dont le dernier ouvrage avait été préfacé par l'historien Henri Guillemin. Un ouvrage édité par Fernand Nicolas.

C'est encore Bernard Frangin, qui quelques années plus tard rendra un hommage vibrant et émouvant à Roger Semet, lors de l'inauguration de la place de Viré, en mémoire du romancier-chroniqueur.

Roger Semet, conteur mais aussi poéte. Il rédigea en 1959, l'hymne de la cave coopérative et contribua au jumelage avec la commune libre parisienne de "Montmartre".
Un collège à son nom à Digoin. Ce personnage d'un esprit sarcastique, d'un humour décapant et d'une profonde tendresse n'est donc pas oublié.
Un site internet est dédié à la personnalité de M.Roger Semet : www;roger-semet.com.