Un 19 avril...

19/04/2018

Naissance de Jules Aymon de Montépin (1786)

Pierre François Jules Aymon de Montépin est né à Autun le 19 avril 1786.

Il se lance dans une carrière politique à la fin de l'épopée napoléonienne, mais sans grand succès. Résidant au numéro 41 de la Place du Champ de Mars, il participe à la vie autunoise et au retour des Bourbon sur le trône de France.

A la Restauration, il se présente aux élections législatives de 1815, dans le collège de l'arrondissement d' Autun. Il est élu, mais déçu par les maladresses du roi Louis XVIII, il se range dans l'opposition et ne se représente pas aux élections suivantes.

Il ne sera de nouveau candidat qu'en 1827, mais ne sera pas élu. C'est seulement après la Révolution de Juillet, en octobre 1830, qu'il deviendra député, poste auquel il sera réélu jusqu'en 1842. Lors de cette dernière année, sa popularité déclinant, il échoue face au candidat Schneider.

Il avait épousé Adèle Giraud de Montbellet. Le couple perdit plusieurs enfants en bas âge et seule une fille, Lucie Marie Louise Andrée, née en 1832, atteignit l'âge adulte. Celle-ci épousera, en 1850, le baron de Ballore, M. Humbert.

Pour en revenir à la carrière politique de Jules Aymon de Montépin, il fut récompensé pour sa fidélité à la Révolution de Juillet, puisque le 19 juillet 1845, il fut appelé par Louis-Philippe à la chambre des Pairs de France.

Il prit alors le titre de Comte délaissant ainsi l'ancien titre de Chevalier de ses ancêtres Montépin.

En 1848, il rentre définitivement dans la vie privée, s'occupant de ses petits-enfants.

Jules Aymon de Montépin décèdera le 6 septembre 1873 à Autun.

La branche des Montépin s'éteindra en 1902, avec le décès de Xavier de Montépin, romancier turrenciel (326 romans + pièces de théâtre), qui mourrut sans héritier.