Un 16 octobre

16/10/2017

Ephéméride:

Le 16 octobre 1836: décès de Claude-Marie Carnot à Autun:

Né le 15 juillet 1755 à Nolay, il est le frère de Lazare Carnot. Ancien élève de l'École royale du génie de Mézières, il est nommé capitaine en 1788, et lorsque la Révolution éclate, il en adopte modérément les principes. Il est administrateur du département du Pas-de-Calais en 1790 et le 27 août 1791, il est élu député de ce département.

Il rend visite aux armées de la Moselle et du Rhin, et plus tard, il dirige les fortifications de Dunkerque, lors du siège de cette place par les Anglais. Le 16 octobre 1793, il rend d'importants services lors de la bataille de Wattignies et il participe à la prise de Furnes le 21 octobre 1793.

Lorsque son frère, Lazare, devient membre du Directoire, il est promu général de brigade le 4 juin 1796, et il est appelé auprès de lui à Paris. 

Le 12 mai 1815, il est élu, pendant les Cent-Jours, à la Chambre des représentants par l'arrondissement de Chalon-sur-Saône et il devient un des secrétaires de cette assemblée. 

Son frère, Lazare, faisantt désormais partie du gouvernement provisoire, il le remplace par intérim, au ministère de l'Intérieur, du 23 juin au 9 juillet 1815. Quelque temps après, atteint par la limite d'âge, il est admis à la retraite.

En juillet 1816, il est arrêté à la suite d'une correspondance de lui avec son frère Lazare, alors en exil, mais il est relâché presque aussitôt. 

Il meurt le 16 octobre 1836 à Autun.

Le 16 octobre 1864: naissance de Georges Duprey à Roussillon:

Fils d'Henri Duprey, magistrat, et de Luce Bardet-Saucy, il naît à Roussillon-en-Morvan. Il s'y installe comme médecin et en devient le maire. 

Par la suite, il sera maire de Château-Chinon (1903-1904 puis 1906-1914) et conseiller général du Canton de Lucenay-l'Évêque. 

Sénateur de Saône-et-Loire de 1924 à 1936, il est inscrit au groupe de la Gauche démocratique. Son activité parlementaire est quasiment inexistante. Sévèrement battu en 1936, il se retire de la vie politique.

Le 16 octobre 1866: naissance d' Emile Château à Uchon:

Emile Château est né à Uchon le 16 octobre 1866. Instituteur, il est successivement directeur d'écoles à Saisy, Mâcon, Bourg-le-Comte, Antully et Matour.

Se passionnant pour l'étude des végétaux, il expose en août 1895 sa théorie du regroupement naturel des plantes par ses relevés floristiques comparés à Salornay-sur-Guye.
Sa publication sur les associations végétales en 1912 est considérée par certains, notamment par le Pr Georges Kuhnholtz-Lordat, comme à l'origine d'une science nouvelle : la phytosociologie.

La Société botanique de France lui décerne, en 1927, le prix Coincy qui récompense une recherche en taxinomie. Prix généralement réservé aux professeurs des universités.

Émile Chateau fut membre de l'Académie de Mâcon, qui lui a dédié une conférence le 16 novembre 2002, à l'occasion de son jubilé. Il est décédé le 15 avril 1952 à Charrecey.

Les archives inédites du savant ont été remises à l'Académie de Mâcon par sa petite-fille Mylène Tuffier-Leclercq, tandis que son herbier a été confié au Muséum d'Autun.

Le 16 octobre 1904: décès de Bernard Renault:

 Bernard Renault, né à Autun le 4 mars 1836, eut unecarrière des plus remarquables, jalonnée de titres scientifiques et honorifiques : docteur en sciences physiques de la faculté des sciences de Paris en 1867, lauréat de l' Institut en 1873, docteur en sciences naturelles en 1879, collaborateur de la carte géographique de France en 1884, correspondant de l'institut géologique de Vienne. Il fut président de la Société d' Histoire Naturelle et des Amis du muséum d'Autun à sa fondation en 1886, membre de la Société impériale des naturalistes de Moscou en 1889, associé à l'Académie royale de Belgique en 1894. Il avait été professeur de chimie au collège de Cluny de 1867 à 1872.

On doit à ce paléobotaniste d'importantes recherches et mémoires sur des observations tirées de matériaux silicifiés et sur la structure des plantes houillères d'Autun et de Saint-Etienne.

Il avait été membre de la Société Éduenne depuis 1867 et promu chevalier de la Légion d'honneur en 1882. Une rue et une école d'Autun portent son nom.

Il est décédé le 16 octobre 1904.

Le 16 octobre 1921: inauguration du monument aux morts de Saint-Léger-sous-Beuvray: