Un 14 décembre

14/12/2017

Ephéméride.

1773, naissance à Paray de Louis François Cambefort de Moncamp :

Louis François Cambefort de Moncamp est né à Paray-le-Monial le 14 décembre 1773. Fils de Jean-Baptiste, garde du corps du roi et de Jeanne Quarré de Chintrey, il est issu d'une famille d'origine écossaise s'étant établie au XIII° siècle à Aurillac, puis au XVII° siècle à Paray.

Lui-même garde du corps du roi, il avait émigré à la Révolution pour rejoindre l'armée des Princes, afin de combattre les révolutionnaires de l'extérieur de la France, (1792)

Louis François fut donc inscrit sur les listes des émigrés du 9 frimaire et du 29 germinal comme : « Cambefort fils aîné, garde du Capet ».

Le séquestre fut apposé sur ses biens ainsi que sur ceux de ses parents. Ces derniers furent même arrêtés car parents d'émigré. Détenus, ils furent relaxés en octobre 1795. Une indémnité de 222 Francs fut versée sous forme de rente à la mère de Louis François Cambefort et à sa petite nièce, Jeanne-Zoé Varenard de Billy.

1880, naissance à Digoin de Gabriel Chavet :

Gabriel Chavet, né à Digoin le 14 décembre 1880 et mort à Paris le 23 octobre 1972, est un espérantiste français.

Après avoir appris seul l'espéranto en 1896, il fonde en janvier de l'année suivante le premier club lycéen d'espéranto de France à Louhans. En 1900, alors à Paris, il fonde le Groupe espérantiste de Paris. En 1906, il fonde avec Georges Warnier, qui fut président de l'Union Espérantiste Française, la Librairie de l'Espéranto à Paris.

À la même époque, il fait paraître chez Hachette avec Georges Warnier, Esperanto Manuel, Cours pratique et complet en 15 leçons, ouvrage qui connaîtra de nombreuses rééditions durant les décennies suivantes et sera imprimé à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires.

En sa qualité de secrétaire du mouvement espérantiste international alors basé à Paris, il participe activement à l'organisation des congrès universels d'espéranto de 1906 à 1914, dont il rédige notamment les rapports officiels. À la même période, il est également secrétaire du Comité Linguistique, organisme précurseur de l'actuelle Académie d'Espéranto, et rédacteur de la Oficiala Gazeto Esperantista, organe officiel du mouvement à cette époque. Pacifiste militant, il est à partir de 1920 secrétaire de la Ligue Internationale de la Paix et de la Liberté dont il rédige le bulletin officiel.

Il est également un membre actif de l'Amicale des rotariens espérantistes dès sa fondation, à laquelle il participe.

D'autres 14 décembre:

1911, bénédiction de la nouvelle croix de Jeuzot à Roussillon :

1993, inauguration du planérarium de Bourbon-Lancy :

2012, inauguration du collège Jorge Semprun (Gueugnon)