Un 13 juillet à Issy-l'Evêque.

13/07/2017

13 juillet 1942, arrestation d'Irène Némirosky à Issy-l'Evêque :

Irène Némirovsky, née le 24 février 1903 à Kie est une romancière russe d'origine ukrainienne et de langue française.

Elle est le seul écrivain à avoir reçu le prix Renaudot à titre posthume, en 2004, pour son roman Suite française.

Fille d'un riche banquier juif elle est élevée par deux gouvernantes: une Française, Mlle Rose qui fait du français sa deuxième langue maternelle, et aussi une Anglaise. Irina parle ainsi le russe, le français et l'anglais. En janvier 1918, la famille fuit la révolution, puis va se réfugier en Finlande.

En juillet 1919, la famille arrive en France et s'installe à Paris. Irène passe le baccalauréat en 1921.

Elle commence à écrire en français dès l'âge de 18 ans et, en août 1921, elle publie son premier texte, "Nonoche chez l'extralucide", dans le bihebdomadaire Fantasio. En 1923, Némirovsky écrit sa première nouvelle "L'Enfant génial" (réédité sous le titre d'Un enfant prodige en 1992). En 1926, elle publie son premier roman, "Le Malentendu" dans le mensuel Les Œuvres libres (Fayard) .

Le 31 décembre 1924, Irène rencontre Michel Epstein, un ingénieur russe émigré devenu banquier, lors du réveillon du nouvel an. Ils se marient le 31 juillet 1926. Ensemble, ils ont deux filles : Denise, en 1929 et Élisabeth, en 1937.

Irène Némirovsky devient célèbre en 1929, dès la publication de son deuxième roman, le sulfureux "David Golder". De succès en succès, Irène Némirovsky devient une égérie littéraire, amie de Tristan Bernard et Henri de Régnier.

Bien qu'elle soit un écrivain francophone reconnu, et intégrée dans la société française, le gouvernement français lui refuse pourtant sa naturalisation demandée une première fois en 1935.

L'Église catholique lui accorde le baptême le 2 février 1939.

Victimes des lois antisémites promulguées par le gouvernement de Vichy, Michel Epstein ne peut plus travailler à la banque et Irène Némirovsky est interdite de publication.

Au printemps 1941, les Epstein s'installent à l'hôtel des Voyageurs d'Issy-l'Évêque, où ils avaient déjà mis leurs filles à l'abri dès septembre 1939. 

Irène Némirovsky écrit alors plusieurs manuscrits. Elle est considérée comme juive par la loi et doit porter l'étoile jaune. Ses œuvres ne sont plus publiées.  

Le 13 juillet 1942, Irène Némirovsky est arrêtée dans la matinée par la gendarmerie française à son domicile d'Issy-l'Évêque et emmenée à la gendarmerie de Toulon-sur-Arroux où elle est emprisonnée deux nuits, au motif d'une « mesure générale contre les Juifs apatrides de 16 à 45 ans ». Michel Epstein envoie un télégramme à Robert Esménard et André Sabatier chez Albin Michel pour demander de l'aide :

« Irène partie aujourd'hui subitement. Destination Pithiviers (Loiret). Espère que vous pourrez intervenir urgence stop Essaie vainement téléphoner - Michel Epstein. »

  • Le 15 juillet, elle est transportée au camp d'internement de Pithiviers. Elle est autorisée à écrire ; elle envoie une carte postale à son mari, dans laquelle elle ne se plaint pas des conditions difficiles. Elle est déportée de Pithiviers à Auschwitz-Birkenau le 17 juillet par le convoi no 6, Le convoi arrive à Auschwitz, le 19 juillet, selon le certificat du camp, elle y meurt de la grippe, en fait plus sûrement du typhus, le 19 août 1942 .