Tolonum - fête nationale

14/07/2017

Tout le village était là !

Le petit village gaulois de Tolonum vivait tranquillement au bord de la rivière Aturavus. Il possédait son marché, sa forge, son moulin.... Sous l'autorité de son chef Labrossix ont pouvait y rencontrer le druide, le forgeron, les pêcheurs, le livreur de menhirs, le barde (mais faites-le taire !), les jardiniers, les petits producteurs locaux et des dizaines de familles.

Jusqu'au jour où de féroces légions romaines vinrent troubler cette quiétude morvandelle. Les envahisseurs tentèrent d'imposer leur terrible main-mise sur le village, mais les habitants de Tolonum s'organisèrent et surent repousser les assauts des Romains.

C'est sur ce thème que la municipalité de Toulon-sur-Arroux et les associations partenaires ont célébré cette année la fête nationale. Les habitants ont joué le jeu et ont pouvait croiser sur les pelouses du Moulin des Roches de nombreux Gaulois et Romains. Même les commerçants, venus participer au marché gourmand avaient revêtu des tenues d'époque.

La soirée a commencé par quelques scènes de la vie de Tolonum. Scènes paisibles, tout d'abord, mais vite entachées par de violents combats avec une décurie romaine. Heureusement, les fiers habitants du village sortirent vainqueurs de toutes les situations.

Après tant d'efforts, ils purent se restaurer autour d'un repas. Le jambon à la broche (ce n'était pas du sanglier) pouvait être complété selon son choix, auprès des producteurs régionaux qui proposaient pains, vins, miel, confitures, fromages, pâtisseries, friandises et glaces. Les organisateurs ne tenaient pas coup à servir jambon et frites et ont vendu un nombre de repas dépassant leurs espérances.

Sur ce marché d'un soir figuraient également des artisans proposant vêtements, bijoux, etc...

A la nuit tombée, eut lieu la traditionnelle retraite aux flambeaux à laquelle participèrent de nombreux enfants, fiers de défiler avec leurs lampions, sous les applaudissements d'un public venu en grand nombre assister aux feux d'artifice, tirés depuis les berges de l'Arroux.

Pour terminer la fête, on put se lancer sur la piste de danse.