Tour de France

01/07/2017

Un Morvandiau dans l'aventure.

Alors que le 104ème Tour de France s'élance aujourdhui de Düsseldorf, en évitant soigneusement la Bourgogne, comme depuis plusieurs années déjà, saviez-vous que seuls 54 cyclistes issus de notre belle région ont eu la chance de prendre le départ de la Grande Boucle ?

Découvrons ici le premier Morvandiau a avoir été invité à ce grand événement. Il fut aussi le premier professionnel du coin.

Ernest Goujon est né le 19 février 1889 à Saint-Léger-Sous-Beuvray. Le maire de l'époque Claude Cuzin l' enregistra sur le registre des naissances quelques heures après. Fils de Pierre Goujon, menuisier et de Françoise Bondeau, ménagère, il débuta dans le cyclisme assez tôt puisqu'à 19 ans, il est professionnel chez Humbert et prend le départ du Tour de France 1908 (gagné par Lucien Petit-Breton). Hélas, dès la première étape qui consuisait le peloton de Paris à Roubaix, il termine 104° et ne reprendra pas le départ de l'étape suivante.

L'année suivante, il court sous sa propre marque: "Goujon" et renouvelle l'aventure. Cette fois-ci, il va jusqu'à Paris et termine 53° du classement général qui se disputait alors par points. Bien sûr, il est loin du vainqueur, le Luxembourgeois François Faber, mais Ernest Goujon aura éternellement son nom dans l'histoire du Tour. Sa meilleure place fut 39° à l'arrivée de l'étape Nantes-Brest.

Ernest Goujon est décédé à Bourg-en-Bresse le 7 août 1972, à 83 ans.