Louis Charlot

26/04/2018

Un enfant de Cussy, amoureux d'Uchon:


"Louis Lazare Joseph Charlot est né à Cussy-en-Morvan le 26 avril 1878. Son père, Pierre Charlot, était facteur et amoureux de la nature. Il emmenait ses enfants dans ses promenades et ses parties de pêche.

Sa mère, née Jeanne Marie Allyot, élevait du mieux possible les 5 enfants du foyer et le couple était bien décidé à offrir à chacun d'eux la possibilité de faire des études.

Dès l'école communale, Louis Charlot fut remarqué par ses dispositions pour le dessin et la mécanique. Au collège Bonaparte d'Autun, sa perpétuelle attirance pour le dessin freina un peu ses résultats scolaires. Son père aurait bien aimé le voir  entrer à l'Ecole des Arts et Métiers de Cluny.

En 1895, à 17 ans, Louis effectue un stage chez Alexandre Huet, peintre décorateur à Autun, puis il se rend à Paris en 1898. Il entre à l'atelier de Jean Laronze, artiste issu de Génelard, qui aimait à donner un coup de pouce à ses jeunes compatriotes de Saône-et-Loire. C'est d'ailleurs là qu'il se lie d'amitiés avec un autre élève, qui demeurera son ami: Claude Rameau (1876-1955), de Bourbon-Lancy.

En 1899, Louis Charlot devient l'élève de Léon Bonnat qui le dirige par ses conseils vers l'Ecole des Beaux Arts de Paris. En 1902, il expose au Salon des Artistes Français où il est remarqué par Georges Lecomte qui, plus tard, lui consacrera une biographie dans laquelle il le compte parmi les maîtres du réalisme français. Et c'est à cette époque (1902) que, sur les conseils de Claude Rameau, Louis Charlot découvre Uchon et en tombe amoureux.

Jusqu'aux environs de la Première Guerre Mondiale, Louis Charlot connaitra la misère. Cependant, il ne cesse de peindre et d'exposer. Ses "Paysans Attablés", en 1913, enthousiasment Guillaume Apollinaire.

En 1923, Louis épouse Jeanne Dodu, qui n'est autre que son modèle.

En 1924, il connait enfin le succès grâce à la Grande Exposition rétrospective aux Galeries Georges Petit, à Paris. La critique lui adressera des éloges.. 

Dès lors, Louis Charlot deviendra le peintre du Morvan où il est né et où il a vécu, peignant les paysages et les habitants. Il projette cette région encore mal connue des Parisiens sur les cimaises des expositions.

Sociétaire du Salon d'Automne, de la Nationale des Beaux-Arts, des Indépendants, il figure au Salon des Tuileries de 1923 à 1943.

Après la Seconde Guerre Mondiale, le couple se retire definitivement à Uchon où Louis s'éteint le 31 mai 1951.

Au Musée Rolin d'Autun, on peut admirer "Automne" (1904), "Le Lever ou Coin de Table" (1905), "Autun vers le temple de Janus" (1907), Les Paysans Attablés" (1913)."

Avec tous nos remerciements et nos excuses à Jean-Louis Charlot.