Le ver luisant ou lampyre

22/06/2017

un insecte utile

Hier soir, prenant le frais après une journée écrasante de chaleur, j'ai aperçu une petite lumière verte dans le feuillage de mon figuier. Il s'agissait, vous l'avez deviné, d'un ver luisant. Et comme la madeleine de Proust, cette jolie petite lumière m'a replongé dans mon enfance. En effet, s'il y a plusieurs années que je n'avais pas vu de lucioles à la nuit tombée, je me souviens qu'étant enfant, j'en voyais régulièrement, lors de promenades nocturnes en famille.

Le ver luisant serait-il en voie de disparition ?

Où es-tu, Lampyris noctiluca ? C'est ce qu'aimerait bien savoir les naturalistes préoccupés par le sort du ver luisant. 

« Sa présence dans les jardins est variable. Une année, il est là ; la suivante, pas forcément". Et on ne sait pas pourquoi : le ver luisant, c'est un animal que tout le monde adore, mais dont on sait très peu de choses. ». Alors que les gens se plaignent régulièrement de ne plus voir de lucioles à la nuit tombée, les scientifiques ont pour l'instant du mal à démêler les causes de cette frustration. 

- La pollution lumineuse nocturne en est-elle en cause ? « Peut-être, répond un spécialiste. D'autant que les sortes de plots qui éclairent les jardins attirent immanquablement les mâles qui prennent ces objets pour des femelles et ne trouvent jamais leur compagne. » 

- Comme le ver luisant est amateur d'escargots et de limaces, à ce titre il est aussi utile pour le jardinier que la coccinelle ou le scarabée. On soupçonne également les produits phytosanitaires destinés à débarrasser les plates-bandes de ces gastéropodes de faire des ravages chez Lampyris noctiluca

- Mais peut-être aussi n'ouvrons nous pas assez les yeux. Les promenades nocturnes se font parfois en voitures et plus à pieds !