Disparition des petits oiseaux de nos jardins...

20/02/2017

Communiqué de Presse de la Société d'histoire naturelle d'Autun 

L'hiver et ses frimas, dur pour les hommes, impitoyable pour les oiseaux !

Mésange nonnette à la mangeoire (crédit : Ludovic Jouve)
Mésange nonnette à la mangeoire (crédit : Ludovic Jouve)

En hiver, la neige persistante et le gel, qui durcit le sol, rendent difficile la recherche de la nourriture pour les oiseaux sédentaires et ceux venus du nord. Les journées plus courtes laissent aussi peu de temps pour trouver de quoi manger. A cette époque, les oiseaux ont des besoins énergétiques élevés pour lutter contre le froid.

Pourquoi installer une mangeoire ?

Les ressources alimentaires « naturelles » (graines laissées sur pied dans les cultures, baies dans les arbustes...) présentes en cette saison ont tendance à diminuer à cause des techniques agricoles modernes et de la banalisation des espaces verts. Les oiseaux connaissent donc une mortalité importante due, non pas au froid, mais au manque de nourriture. Un oiseau suffisamment nourri ne souffre jamais du froid et passe aisément un hiver rigoureux. Il est donc utile de les aider en installant des mangeoires et abreuvoirs dans votre jardin ou sur votre balcon.

Sitelle torchepot à la mangeoire (crédit : Ludovic Jouve)
Sitelle torchepot à la mangeoire (crédit : Ludovic Jouve)

Pourquoi mener l'enquête ?

Une trentaine d'espèces est recensée sur les mangeoires en Bourgogne. Toutefois la composition des cortèges diffère au cours de la saison, mais aussi selon la configuration de la mangeoire, la nourriture fournie et le contexte plus général (secteur géographique et habitats environnants). Il est donc important de mener l'enquête pour être en mesure de suivre de plus près les différents cortèges d'oiseaux des mangeoires bourguignonnes ainsi que leur évolution de saison en saison.

C'est pourquoi nous vous invitons à noter vos observations d'oiseaux à la mangeoire en vous rendant sur www.bourgogne-nature dans la rubrique E-Observations. L'aide de tous, dans cette recherche, est importante pour l'amélioration des connaissances sur la faune sauvage. Toutes ces informations intégreront la base de données régionale la Bourgogne Base Fauna qui est l'outil de l'Observatoire de la Faune de Bourgogne.

Cette enquête a débuté le 1er décembre 2016 et se terminera le 15 mars 2017, n'hésitez pas à y participer !

Pour en savoir plus sur cette enquête et sur les oiseaux les plus fréquemment observés, rendez-vous sur www.bourgogne-nature.fr dans la rubrique « Les enquêtes »


                        Cliquez sur le logo de notre partenaire pour visiter son site.